Ce que je retiens de 2015

par Agathe Tupula Kabola

Publié le 31 décembre 2015



Les dernières heures d’une année sont toujours propices à une introspection et à une réflexion. J’aime prendre le temps de faire un topo de mes bons coups et de mes apprentissages en fin d’année pour dresser un portrait de ce que je retiens et continuer à mettre en pratique les éléments gagnants pour moi. J’espère également que mon exercice vous inspirera pour dresser votre propre bilan!

2015 fut une année haute en couleurs aux plans personnel et professionnel. Plusieurs beaux changements se sont produits grâce à une attitude positive et à la saisie des opportunités qui se sont offertes à moi et que j’ai créées.

Mes bons coups


  • Malgré mon emploi du temps fort chargé, je me suis efforcée de faire au moins une activité réseautage ou sociale par semaine. J’ai été active dans différents cercles sociaux (HEC, JCCM, Sociale, Les Affaires, Féminin Plurielles, etc.). Par ailleurs, je me réjouis d’avoir dans mon cercle social des amis de qualité, des personnes saines qui m’apprécient pour qui je suis et avec qui j’ai un lien significatif. J’ai pris le temps de les voir plus souvent dans la dernière année. Ces personnes apportent des éléments positifs dans ma vie.
  • Je passe davantage de temps de qualité avec ma famille.

  • J’ai reçu de belles marques de reconnaissance pour mon travail et ma persévérance:
    • La Clinique Proaction a remporté le prix dans sa catégorie, “Jeunes entrepreneurs - Professionnels” au Gala Alpha 2015, de la Chambre de commerce et d’industrie Saint-Laurent – Mont-Royal. Cet événement compte parmi les plus prestigieux sur le territoire de l’ouest de l’île de Montréal. Cette réalisation a été possible grâce à un travail d’équipe, au soutien et à l’amour inconditionnel de mes proches, ainsi qu’à la confiance de tous nos clients. Tout un honneur!
    • J’ai été choisie par une journaliste du Huffington Post Québec pour un article sur l’entrepreneuriat au féminin (4 entrepreneures québécoises qui n’ont pas froid aux yeux)
    • Chaque fois que je croise des collègues ou amies orthophonistes lors de formations ou congrès, je reçois des commentaires élogieux sur le rayonnement et le travail de l’équipe Proaction. Ça me rend immensément fière!
  • Je prends davantage soin de moi et de ma santé. Voilà un an que j’ai arrêté les barres de chocolat populaires du commerce (chocoolique, j’en mangeais au quotidien!) pour les remplacer par du chocolat noir, j’ai coupé dans le jus et dans le fast food, je bois plus d’eau, je prends du temps pour me détendre, j’ai cessé de regarder les nouvelles avant de me coucher et je dors suffisamment, le plus souvent.
  • Je suis sortie de ma zone de confort en essayant de nouvelles activités. J’ai dépassé mon objectif de 1 nouvelle activité/mois. Les plus saillantes:
    • Un cours d’exploration humoristique à l’École Nationale de l’Humour
    • Une audition pour donner une conférence à l’événement TEDxQuébec (même si je n’ai pas été sélectionnée parmi les finalistes, j’ai adoré cette expérience et je suis reconnaissante de m’être rendue à cette étape du parcours).
    • Activités “escape room”
    • Atelier culinaire à la Tablée des chefs
    • Des soins de détente (ex: enveloppement corporel avec chocolat!)
    • Un atelier sur la numérologie au Spa Eastman
    • Un cours d’entraînement insanity
    • Des festivals (ex: Rencontres internationales du documentaire de Montréal, où j’ai vu le meilleur documentaire de toute ma vie: My love, don’t cross that river)
    • Des nouveaux restos. 3 de mes découvertes culinaires en 2015: le Restaurant Laurie Raphaël (menu dégustation à essayer!), les pâtisseries à la noix de coco du quartier chinois, et tous les nouveaux desserts au Juliette & Chocolat (le menu change pratiquement chaque fois que j’y vais!)

  • Je me suis impliquée bénévolement
    • J’ai apporté mon soutien au Relais laurentien, une épicerie solidaire à Saint-Laurent, en tant que vice-présidente du conseil d’administration. L’OBNL a traversé une période difficile mais a officiellement réouvert ses portes en novembre dernier.
    • Je suis devenue mentor pour Montréal Relève - Programme Classes Affaires. Classes Affaires est un programme de stages d’exploration de carrières qui a pour mission de préparer la relève en aidant les jeunes à faire un choix d'études postsecondaires ou de carrière plus éclairé.
    • Je me suis impliquée à la Jeune Chambre de Commerce de Montréal, pour le recrutement de candidats au Gala Arista.
    • Je suis conférencière bénévole pour le Centre de pédiatrie sociale de Saint-Laurent, qui a pour mission de favoriser le développement optimal des enfants du quartier et la prévention des difficultés de développement et d’adaptation, et de leur offrir un ensemble complet de services préventifs spécialisés en réseau avec le milieu.
  • J’ai continué ma lancée dans les médias traditionnels et sociaux. La Clinique Proaction a fait parler d’elle dans les médias, et ceci a eu un impact sur l’achalandage à la clinique (la liste d’attente s’allonge, donc un beau problème à gérer!)
    • J’ai obtenu une participation régulière à des chroniques pour l’émission Libre-Service (MAtv).
    • De nombreux articles de presse (Journal Métro, La Presse, Les Affaires, Journal de Montréal, Coup de Pouce, Nouvelles Saint-Laurent)
    • Des entrevues à la radio (WKND, Vues et Voix, CIBL)
    • Des invitations ponctuelles à V télé (Ça commence bien) et TVA (Salut Bonjour)
    • J’ai continué à rédiger des articles pour le Magazine Montréal pour Enfants et plusieurs blogues, dont le Huffington Post Québec et La vie tout simplement. Je suis particulièrement fière de deux de mes articles, qui ont été viraux sur les réseaux sociaux. L’un d’entre eux a fait la une, à ma grande surprise!
  • J’ai donné une conférence à la journée-rencontre de l’Association des Bègues du Canada (ABC).
  • J’ai lancé le vidéoblogue de la Clinique Proaction en créant des capsules trucs et astuces, avec la généreuse contribution de mes neveux Alice, Elikya & Benjamin. Près de 30 000 vues au total depuis janvier! Les capsules ont été partagées sur les réseaux sociaux et citées sur différents blogues et sites web.
  • J’ai une équipe de travail multidisciplinaire solide, soudée, engagée et mobilisée. On a beaucoup de plaisir au travail, et en dehors du travail aussi! Je reçois des candidatures spontanées de professionnels aspirant travailler chez Proaction sur une base hebdomadaire. Je viens de constater que je n’ai pas dépensé un seul sou en recrutement depuis deux ans, et ce, grâce à une marque employeur bien rodée dans mon milieu. Les membres de l’équipe sont fières de travailler chez Proaction, partagent les valeurs recherchées par la clinique et le démontrent au quotidien. Elles s’impliquent et sont d’excellentes ambassadrices de Proaction. Quand j’ai cherché une nouvelle ergothérapeute cette année pour remplacer Fatima, une perle rare, celle-ci s’est offerte pour passer les entrevues de sélection avec moi, question de choisir le meilleur fit. En moins de 2 semaines, on a trouvé la candidate idéale. Je me suis améliorée, j’ai développé mon intuition et j’ai gagné en confiance, en flair et en expérience quand vient le temps d’ajouter un membre à mon équipe. Je suis très fière de cet apprentissage, ça m’aura pris un peu plus de 2 ans pour en arriver là, et je considère que c’est l’un des apprentissages les plus difficiles en tant qu’employeur.
  • Je appris à déléguer davantage, de façon à passer à travers ma to do list plus efficacement. Par exemple, j’ai appris à ne pas me culpabiliser en commandant des bons plats du traiteur quand je n’ai pas le temps de faire de la popotte, à demander de l’aide et à accepter que les choses ne soient pas faites à ma façon, tout en obtenant le même résultat au final.
  • J’ai cessé d’accumuler des choses inutiles et j’ai pris l’habitude de me défaire des biens qui ne me servent plus. Une maison ou un bureau encombré est souvent synonyme d’un esprit encombré.
  • J’ai complété mon DESS en gestion à HEC Montréal.
  • J’ai lu davantage, et j’ai dépassé mon objectif d’un livre par mois, ayant lu 14 livres dans les 12 derniers mois. Mon top 5:
    • Big Magic (Elizabeth Gilbert). Vous n’aurez qu’une seule envie après l’avoir lu: créer!
    • Pas d’obstacles assez grands (Valérie Gosselin). Un livre sur la détermination, la persévérance, la résilience et la reconnaissance.
    • L’étonnant pouvoir des couleurs (Jean-Gabriel Causse). Vous n’avez aucune idée de l’influence des couleurs dans votre vie.
    • Je pense trop & Je pense Mieux (Christel Petitcollin). Un livre sur les surefficients mentaux, pour les aider à mieux se comprendre et vivre avec eux-mêmes. L’auteure aborde également le cas des pervers narcissiques, puisque les surefficients mentaux en sont souvent victimes.
    • Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus (John Gray). Un livre sympa et humoristique pour mieux comprendre la différence entre les sexes.

Mes 3 plus grands apprentissages

  • Quand on veut quelque chose très fort, qu’on l’écrit, qu’on le lit au quotidien et qu’on réalise les actions nécessaires de façon progressive pour l’obtenir, les chances d’arriver à ses fins sont exponentielles, multipliées à la puissance un million. L’écriture de mon plan de match pour 2015 s’est avérée un exercice vraiment intéressant, et je suis agréablement surprise de voir les retombées. Voilà pourquoi j’ai déjà fait le même exercice pour 2016, avec des objectifs bien définis pour chaque trimestre. C’est fou quand on y pense. Les entrepreneurs prennent le temps de définir leur mission et leur vision d’entreprise, leurs objectifs de quarts, voire leur plan d’affaires, mais ne prennent pas le temps de faire le même exercice pour leur vie personnelle. Les gens prennent des mois pour planifier leurs vacances, mais ne prennent pas une heure pour planifier leur vie en fonction de leurs aspirations. Vivre au jour le jour, c’est bien, mais c’est encore mieux quand on a une idée d’où on va.
  • Quand une personne vous montre qui elle est, croyez-là dès la 1re fois.Le potentiel n’est pas une qualité, c’est une illusion. Rayez-le de votre liste d’avantages et d’inconvénients. Plusieurs personnes laissent entrer dans leur vie des gens qui traînent de la boue, et elles n’ont plus d’espace pour voir clair. Si vous êtes entourés de gens qui mettent de la boue sur vos ailes et qui apportent de l’énergie négative, tant que vous ne vous en débarrasserez pas, vous ne pourrez pas vivre pleinement votre vie. Il faut parvenir à se distancier le plus possible d’une situation. Dans certains cas, ça peut vouloir dire de mettre fin aux relations qui sont toxiques pour vous. Vous êtes responsables de l’énergie que vous laissez venir vers vous. Croire la personne lorsqu’elle vous montre qui elle est signifie cesser de s’attendre à ce qu’elle soit différente de ce qu’elle est vraiment. Croyez-la et continuez d’avancer.
  • Les événements difficiles ont le don incroyable de souder davantage les membres d’une famille et de rendre plus fort. À défaut de trouver un sens aux épreuves qui vous accablent, rappelez-vous de ça.

À venir en 2016

  • L’écriture de mon 1er livre
  • Un voyage outre-mer
  • M’instruire sur l’immobilier
  • Mener une existence créative, où la curiosité est plus forte que la peur
  • Encore plus de nouvelles activités
  • De nouvelles chronique dans les médias. De retour à Libre-Service dès janvier 2016!
  • De nouvelles conférences. Je serai au Salon maternité paternité enfants en avril et je continuerai mon implication au Centre de pédiatrie sociale de Saint-Laurent (prochaine en janvier, en anglais: Bilingualism: Myths & Realities)
  • D’autres belles surprises!