L'art de parler en public, ça s'apprend!

par Agathe Tupula Kabola

Publié le 30 septembre 2016



Que peuvent avoir en commun une comédienne et scénariste, un consultant en gestion des ressources humaines, un gérant de territoire pour des boulangeries et une orthophoniste? Une petite idée? Le désir de prendre de l’aisance pour parler en public!

Récemment, j’ai participé avec trois autres professionnels à un atelier de coaching portant sur la prise de parole en public, animé par Catherine Lachance, comédienne et formatrice agréée à la tête de Hémisphère Formation. J’ai décidé de m’inscrire à cette formation pour me sentir préparée à différentes situations qui m’attendent, où j’aurai à parler en public, de façon à affronter plus “sereinement” ces situations. La parution de mon livre cette semaine va demander de ma part plusieurs interventions en public (salon du livre, conférences, entrevues, etc.). Malgré mon expérience dans les médias des deux dernières années, bien que je sois en mesure d’être structurée et souriante à l’écran, j’ai toujours une certaine crainte d’oublier des éléments essentiels de mon contenu ou de me mettre à bafouiller, à parler trop rapidement. Mon objectif était donc d’aller chercher des outils de façon à gagner en confiance, à savoir livrer mon contenu avec du “punch” et de l’humour lorsque le contexte s’y prête, de façon à marquer positivement mon auditoire. Et j’ai bien été servie avec Catherine!

La formule? 2 blocs de 3h en groupe de 4 personnes exerçant des métiers différents, mais ayant le même désir de prendre de l’aisance lors de la prise de parole en public.

Avant la 1re partie de l’atelier, Catherine nous a envoyé un questionnaire afin de mieux comprendre notre besoin et nos attentes. Les miennes? Diminuer mon stress, prendre de l’aisance devant différents types de publics (parents, intervenants en milieu scolaire et en petite enfance, orthophonistes, etc.) et sortir de ma zone de confort.

L’atelier m’a permis de remplir mon coffre à outils de stratégies. J’ai appris, entre autres, à cibler les éléments essentiels ou mes “incontournables”, à mieux me préparer, à définir mon rôle et mes objectifs de présentation, à démontrer un non-verbal et un contact visuel adéquats avec mon auditoire et à m’introduire ou conclure de façon à avoir un impact sur les gens. Car on ne se le cachera pas, le contenant est tout aussi important (sinon plus!) que le contenu pour avoir un impact.

La participation à cette formation m’a aussi fait prendre conscience de la mission que je me suis donnée à travers toutes mes interventions dans les médias: changer le mindset des gens, pour tout ce qui touche aux troubles de la communication ou à la communication elle-même. Et pour y parvenir, il faut parler aux gens dans leur langage et savoir à qui on s’adresse.

Pour en savoir plus sur les ateliers de prise de parole en public offerts par Catherine Lachance, cliquez ici.